MARRAKECH STORY


Jardin Majorelle :

Jacques Majorelle naît en 1886 à Nancy. En 1919 il s'installe à Marrakech pour poursuivre sa carrière d'artiste peintre, où il acquiert un terrain qui allait devenir le Jardin Majorelle.

Dès 1947, il ouvre les portes de son jardin au public. A la suite d'un accident de voiture, il rentre en France, où il meurt en 1962. En 1980, Pierre Bergé et Yves Saint Laurent rachètent le jardin et le restaurent. Au coeur du tumulte de la vie urbaine de Marrakech, le Jardin Majorelle offre sa fraîcheur et sa tranquillité aux visiteurs.


Les contrastes, les couleurs, les jeux de lumières semblent sortis d'un des tableaux de Jacques Majorelle. Il était un des plus importants collectionneurs de plantes de son époque; et c'est dans cet esprit que s'agrandit de jour en jour la flore du jardin. Des plantes des cinq continents sont exposées dans un cadre féerique. Ce qui fut l'atelier de Jacques Majorelle, lieu d'inspiration et de recueillement, abrite aujourd'hui la magnifique Collection d'Arts Islamique de Pierre Bergé et Yves Saint Laurent. L'originalité de ces lieux réside dans la combinaison d'une végétation luxuriante et des éléments architecturaux alliant sobriété et esthétique traditionnelle marocaine. La puissance du bleu Majorelle participe à l'impression de fraîcheur et de quiétude.


www.jardinmajorelle.com

ouvert tous les jours 

du 1er octobre au 30 avril : 8h - 17h30

du 1er mai au 30 septembre : 8h - 18h

Le mois de ramadan : 9h - 17h


Musée Berbère, Jardin Majorelle Marrakech

 

Pour la 1ère fois au Maroc, un musée présentera exclusivement une collection d'objets berbères provenant de diverses régions du Maroc, du Rif jusqu'au Sahara.

Pierre Bergé arrivé à Marrakech avec Yves Saint Laurent en 1966, est fasciné depuis toujours par la culture et l'art berbères. Grand admirateur de cet art, il l'a collectionné au cours des années.

A Marrakech, ancienne capitale berbère, au sein du Jardin Majorelle, crée par un artiste qui a peint tant de scènes du pays berbère, c'est naturellement que l'idée du musée s'est imposée à lui.

Sur une surface d'exposition de 200 m2, le Musée présente  plus de 600 objets.

www.jardinmajorelle.com


Musée de la Palmeraie :

Sur un jardin de 2 hectares d'anciens bâtiments agricoles en pisée abritent désormais une exposition permanente dédiée à l'art contemporain au Maroc. Une soixantaine de peintres et étrangers figurent dans cette collection de peintures, photographies, calligraphies, sculptures et installations.

 

La Collection d'art contemporain du Musée de la Palmeraie offre l'opportunité aux visiteurs de découvrir différentes générations d'artistes, de styles et de tendances de la création contemporaine au Maroc.


www.museepalmeraie.com

ouvert tous les jours de 9h à 18h


Palais de la Bahia :

Le palais de Bahia est une folie commandée en 1880 par le grand vizir Sidi Moussa. Successivement au service des sultans Moulay Hassan et Moulay Abd el-Aziz, Sidi Moussa était le maître de facto du royaume du Maroc.

Il fit vraisemblablement ériger ce palais de 160 chambres pour une de ses concubines officielles, le palais de Bahia signifiant « palais de la belle ». La propriété est une succession de luxueux appartements et de cours. Les différents jardins intérieurs sont d’une sublime luxuriance aux subtils ornements. La beauté du palais de Bahia en fait un remarquable témoignage de l’architecture orientale du 19ème siècle. La propriété est entourée d’un vaste jardin de 8 ha.


Le Palais Badi :

La décision d'ériger El Badii "Plais de l'Incomparable" fut prise par le souverain saâdien Ahmed El Mansour pour célebrer sa victoire sur l'armée portugaise lors de batailles des trois rois en 1578. La construction de ce fastueux palais dura entre 1578 et 1603. Les matériaux les plus riches furent utilisés pour décorés les 360 pièces du complexe princier.

Il reste quelques vestiges de sa magnificence passée.

Il ne reste guère aujourd'hui  qu'une immense esplanade creusée de bassins entourée de murailles.


La Medersa Ben Youssef :

 La Medersa Ben Youssef  est un des monuments les plus spectaculaire de Marrakech. La structure actuelle de cette école coranique fut édifiée vers 1570 par les saâdiens et restaurée en 1950. A l’époque de sa splendeur, la medersa Ben Youssef pouvait héberger jusqu’à 900 étudiants dans les 150 cellules que compte le bâtiment. Cette caractéristique architecturale fait de cet édifice sacré la plus vaste medersa de tout le Maghreb.

 

Ce chef d’œuvre de l’architecture sacrée de la Medina de Marrakech étonne par certaines de ses audaces. L’architecte a ainsi balayé certaines des traditions arabo-andalouse, en aménageant des ouvertures de certaines cellule sur les rues de la Medina. Il a également aménagé dans les cellules des fenêtres donnant sur l’une des petites cours structurant l’édifice. La medersa Ben Youssef fascine également pour la richesse artisanale et décorative mise dans l’élaboration des murs en stucs et les décors en cèdre.